Up

Bulletin Semestriel N°4

Bulletin Semestriel N°4
Taille du fichier:
1.18 MB
Date:
26 août 2020
Téléchargements:
22 x

La pandémie actuelle de COVID-19 est venue comme pour confirmer la conclusion de notre précédent éditorial du bulletin N°3.  A savoir, ‘’l’impérieuse nécessité du recours aux pratiques de la médecine traditionnelle par une approche appropriée pour une articulation harmonieuse et une complémentarité mutuellement enrichissante des deux systèmes de médecine’’.

Elle a permis, cette pandémie, d’éveiller les consciences des autorités sanitaires pour une couverture sanitaire universelle, et leur rappeler à ce propos, les engagements pris à Alma Ata en 1978. La Déclaration d’Alma Ata a en effet ‘’classé les praticiens traditionnels parmi les personnels de santé auxquels recourt la stratégie des soins de santé primaires (SSP)’’. Mieux, depuis lors, les organes directeurs de l’OMS et les pays ont adopté de nombreuses résolutions sur la médecine traditionnelle dont les décennies 2001-2010 et 2011-2020 avec leurs plans d’action. Malheureusement, faute d’engagement réel soutenu, ces plans n’ont pu être mis en œuvre à souhait ; même dans notre pays le Mali, initiateur depuis 1968 (10 ans avant Alma Ata) avec le Ghana et Madagascar de ce mouvement de développement endogène en matière de santé.

Aujourd’hui, si certains pays qui ne voulaient pas reconnaître le rôle qu’Alma Ata avait attribué aux tradipraticiens de santé se retournent vers eux pour trouver une thérapeutique à cette COVID-19, il faut espérer que cette ‘’sollicitation’’ soit une réelle reconversion sincère des attitudes et des mentalités envers eux; et non une mode pour les uns et un moyen pour les autres de se livrer au charlatanisme ; même si ce fait n’épargne plus aussi la médecine occidentale.

En effet, les manipulations des données cliniques et les publications mensongères au profit des grands laboratoires sont devenues très fréquentes (Journal Le Monde du 21 mars 2009 et 21 mai 2018). Le Blog du Dr Hervé Maisonneuve et la Revue Prescrire permettront peut-être de limiter ces ‘’fraudes scientifiques’’ ; mais certainement pas de les éliminer ; car ‘’la polémique stérile entre spécialistes’’ et les ’’Madoff de la pharmacie’’ existeront toujours ; ‘’la course à l’argent, aux honneurs, et aux crédits qui les accompagnent étant le moteur de ce type de comportement’’.

Encore une fois, espérons que cette prise de conscience pour un développement endogène durable illustrée par l’engagement du Président malgache fera tache d’huile. Nous allons y contribuer en consacrant les rubriques ‘’Dossier et Publi-Info’’ de ce bulletin dont la périodicité sera désormais annuelle.

Bonne lecture!

Pr Mamadou KOUMARE

 
 
 
Powered by Phoca Download